Gay Games 2018 : Anne Hidalgo participera à l’épreuve ping-pong Août02

Gay Games 2018 : Anne Hidalgo participera à l’épreuve ping...

L’événement est ouvert à tous, même la maire de Paris y participera. Anne Hidalgo a annoncé qu’elle jouerait au ping-pong ce samedi à l’ouverture de la 10ème édition des Gay Games 2018. 10 317 participants de 90 pays vont rejoindre pendant quinze jours ce « festival mondial » comme l’ont défini, lors d’une conférence de presse hier, les organisateurs. Le centre d’accréditations accueille les centaines de sportifs. 300 000 spectateurs sont attendus à Paris. « C’est un événement militant qui a pour objectif de changer le monde », le message est clair. C’est ainsi que Pascale Reinteau, co-présidente de...

Matthieu Orphelin, député REM, fait son coming-out Août02

Matthieu Orphelin, député REM, fait son coming-out

« Je n’en avais encore jamais parlé publiquement », reconnaît-il, expliquant qu’au moment où il est devenu député, « tout cela s’est passé très rapidement ». Une fois n’est pas coutume, comme il le dit, Matthieu Orphelin a décidé d’exposer sa vie privée dans un entretien publié ce mardi 31 juillet par Têtu. Le député LREM du Maine-et-Loire rend publique son homosexualité. « Dans ma vie de tous les jours, dans mes activités professionnelles, associatives, amicales, politiques, sportives, tous ceux qui me côtoient sont au courant que je suis...

Un maire refuse un permis de construire à un couple gay Août02

Un maire refuse un permis de construire à un couple gay

Photo d’illustration Sébastien Durand et Patrick, mariés depuis cinq ans, n’ont pas pu faire construire la maison de leur rêve à Aureville, petit village de 800 habitants en Occitanie, car le maire de la commune a refusé de signer leur permis de construire évoquant, selon le couple, le « projet de vie » des « gens comme vous ». Le maire invoque lui le « plan local d’urbanisme et le règlement d’architecture ». Tout a commencé en 2017. Sébastien Durand et son mari, Patrick, ont alors pour projet de quitter la banlieue toulousaine, où ils...

Le prince indien gay va construire un centre LGBTQ au pied de son palais Août02

Le prince indien gay va construire un centre LGBTQ au pied...

Alors qu’en Inde, la communauté homosexuelle souffre encore d’une stigmatisation institutionnalisée, Manvendra Singh Gohil veut offrir un lieu de refuge et de soins à celles et ceux qui ont été chassés de chez eux pour leur orientation sexuelle. En Inde, l’homosexualité est toujours un crime. Alors lorsqu’un prince ouvertement gay décide de dédier sa vie à la lutte pour les droits de la communauté LGBTQ, le moins que l’on puisse dire est qu’il ne manque pas de courage. Manvendra Singh Gohil, 51 ans, est membre d’une des plus vieilles familles royales indiennes. L’homme est bien...