Il est possible de faire sortir le virus VIH de sa dormance Fév14

Il est possible de faire sortir le virus VIH de sa dormanc...

Un important pas vient d’être franchi dans la lutte contre le VIH. Des travaux pilotés par des chercheurs américains, et auxquels a participé le Dr Jean-Pierre Routy de l’Institut de recherche du CUSM, montrent qu’il est possible de faire sortir le virus VIH de sa dormance. Traquer le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) dans le corps n’est pas une mince tâche. Le virus se cache dans les cellules T CD4+ sous une forme latente invisible pour les cellules immunitaires. « Nous l’avons fait sortir des gènes humains à un niveau élevé qui n’avait jamais été atteint précédemment, afin...

Echec d’un essai de vaccin contre le VIH Fév04

Echec d’un essai de vaccin contre le VIH

Les autorités sanitaires américaines ont annoncé ce lundi l’arrêt de l’essai clinique d’un vaccin expérimental contre le virus du sida en Afrique du Sud, car il n’a pas démontré qu’il permettait de limiter les contaminations. L’essai clinique, baptisé HVTN 702, avait débuté en 2016 et visait à tester dans le pays le seul candidat-vaccin ayant offert auparavant une certaine protection contre le VIH, lors d’un essai en Thaïlande en 2009. « Un vaccin contre le VIH est essentiel pour vaincre la pandémie mondiale, et nous espérions que ce candidat marcherait », a déclaré Anthony Fauci, directeur...

Le vaccin contre le papillomavirus (HPV) recommandé aux jeunes garçons Déc16

Le vaccin contre le papillomavirus (HPV) recommandé aux je...

Le vaccin contre les papillomavirus humains (HPV), déjà recommandé pour les jeunes filles et les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes jusqu’à 26 ans, le sera désormais aussi pour les jeunes garçons âgés de 11 à 14 ans, pour lutter notamment contre le cancer du col de l’utérus, a annoncé lundi le ministère de la Santé. La Haute autorité de santé (HAS) a publié «ce jour» une recommandation «visant à étendre aux jeunes garçons la vaccination contre les papillomavirus humains», sexuellement transmissibles, et le ministère «souhaite que cette recommandation soit intégrée dans le...

La syphilis fait un bond de 70% en Europe Juil23

La syphilis fait un bond de 70% en Europe

L’arrivée de la Prep a-t-elle eu pour conséquences un bond inattendu de la syphilis en Europe ? Cette dernière est en hausse de 70%. Selon un récent rapport du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, la syphilis, une infection bactérienne qui faisait des ravages jusqu’au milieu du 20e siècle, connaît actuellement une forte résurgence en Europe. Après avoir diminué entre 2007 et 2010, le nombre de cas enregistré chaque année est reparti à la hausse pour atteindre 33.000 cas en 2017. Un record encore jamais égalé depuis le début de la surveillance. Désormais, et pour la première...

Hépatite C : accès au traitement simplifié Mai21

Hépatite C : accès au traitement simplifié

Tous les médecins, et notamment les généralistes, peuvent désormais prescrire aux patients atteints d’hépatite C chronique deux traitements antiviraux jusque là réservés aux spécialistes, selon le ministère de la Santé. Cette mesure, prévue dans le Plan priorité prévention 2018-2022 et qui entre en vigueur lundi, permet une «simplification de l’accès au traitement contre l’hépatite C chronique», note le ministère dans un communiqué. ‘ensemble des médecins peuvent ainsi prescrire deux traitements antiviraux «à action directe (AAD)», une famille de médicaments très efficaces sur...

Le VIH utilisé pour soigner des enfants atteints d’une maladie rare Avr19

Le VIH utilisé pour soigner des enfants atteints d’une mal...

Aux États-Unis, huit enfants souffrant du syndrome de “Bubble boy”, ou déficit immunitaire sévère, ont été traités par thérapie génique avec le virus du Sida (VIH). On vous explique. C’est ce que rapporte le site parents.fr. Cette thérapie génique vise à utiliser le VIH pour aller à la rencontre des cellules immunitaires, injecter du patrimoine génétique et réparer ainsi le gène déficient. Bien évidemment, et fort heureusement, le VIH a auparavant été “inactivé” pour ne pas que les enfants souffrent plus tard du Sida. Un fois le virus rendu inoffensif, le gène “correct” a été implanté...