GPA à l’étranger : l’Assemblée vote pour revenir sur une jurisprudence récente Juil31

GPA à l’étranger : l’Assemblée vote pour reven...

L’Assemblée nationale a voté ce vendredi pour que la reconnaissance de la filiation des enfants nés d’une gestation pour autrui (GPA) à l’étranger soit «appréciée au regard de la loi française», revenant sur une jurisprudence récente de la Cour de cassation. Malgré des divisions chez LREM, les députés ont confirmé une disposition introduite en commission dans le cadre de l’examen en deuxième lecture du projet de loi bioéthique, qui prévoit que la «réalité» d’un acte d’état civil étranger soit ainsi «appréciée au regard de la loi française». Dans une décision du...

L’ouverture de la PMA à toutes les femmes votée par les députés Juil30

L’ouverture de la PMA à toutes les femmes votée par les dé...

L’Assemblée nationale a à nouveau voté ce mercredi soir l’ouverture de la Procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, mesure phare du projet de loi bioéthique examiné en deuxième lecture, malgré la vive opposition de la droite. Passionnément débattu depuis mardi soir, cet article 1er du vaste projet de loi a été adopté sous les applaudissements par 66 voix contre 27, et 3 abstentions, plusieurs groupes politiques étant partagés. La procréation médicalement assistée, qui permet d’avoir un enfant au moyen de différentes techniques médicales (insémination...

Droits LGBTI : l’UE refuse des subventions à des villes polonaises Juil29

Droits LGBTI : l’UE refuse des subventions à des vil...

Six villes polonaises n’ont pas été retenues pour des subventions dans le cadre d’un programme de jumelage à cause de leur attitude à l’encontre de la communauté LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexe), a annoncé la commissaire européenne à l’Égalité Helena Dalli. «Les valeurs de l’UE et les droits fondamentaux doivent être respectés par les États membres et les autorités publiques. C’est pourquoi six candidatures au programme de jumelage impliquant des autorités polonaises qui ont adopté des résolutions sur des « zones libres de toute...

Décès de Gisèle Halimi qui avait milité pour la dépénalisation de l’homosexualité Juil28

Décès de Gisèle Halimi qui avait milité pour la dépénalisa...

L’avocate et figure féministe Gisèle Halimi est morte à l’âge de 93 ans, au lendemain de son anniversaire. Signataire du manifeste des 343 en 1971, elle était l’une des grandes figures du combat pour le droit à l’avortement. Elle est à l’origine du mouvement féministe « Choisir la cause des femmes ». Grâce à son travail d’avocate, Gisèle Halimi a également contribué à la reconnaissance par la justice du viol comme un crime. Elle milita aussi pour la dépénalisation de l’homosexualité. Durant toute sa vie, elle a poursuivi plusieurs combats dont la dépénalisation de l’homosexualité, promise...

Un abbé suisse s’affichait nu sur un site de rencontre gay Juil27

Un abbé suisse s’affichait nu sur un site de rencont...

Âgé de 46 ans, l’abbé Alain C., ancien numéro deux du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, s’apprêtait à prendre la tête de la cathédrale Saint-Nicolas de Fribourg le 1er septembre prochain, jusqu’au scandale révélé par le magazine L’Illustré. Le religieux s’affichait nu sur la plateforme gay très populaire, PlanetRomeo. Le magazine suisse ne manque pas de rappeler qu’Alain C. est inscrit dans une mouvance du pape Jean Paul II « qui avait lancé naguère une croisade contre les gays en stigmatisant l’homosexualité qu’il dénonçait comme « contraire à la loi...

Pourquoi la mort de Kobe Bryant entraîne le football brésilien à lutter contre l’homophobie Juil27

Pourquoi la mort de Kobe Bryant entraîne le football brési...

La mort prématurée de Kobe Bryant, légendaire basketteur américain, a des répercussions assez inattendues. Son décès a donné lieu à une campagne contre l’homophobie dans le football brésilien. C’est surtout le numéro de son maillot qui a son importance : si Kobe Bryant a passé le début de sa carrière à porter le numéro 8, ses fans n’oublieront jamais le numéro 24 (les deux numéros ont d’ailleurs été retirés par la légendaire équipe de des Lakers de Los Angeles. Mais au Brésil, le numéro 24 est assimilé à l’homosexualité, et les sportifs évitent de pratiquer en portant ce numéro, de peur...