Pédophilie : l’ex évêque d’Orléans en correctionnelle pour non dénonciation Juin28

Pédophilie : l’ex évêque d’Orléans en correcti...

André Fort, ancien évêque d’Orléans, mis en examen en 2017 pour ne pas avoir dénoncé des faits de pédophilie d’un prêtre de son diocèse, a été renvoyé en correctionnelle, a appris l’AFP aujourd’hui auprès du parquet d’Orléans, confirmant une information de Mediapart. Mgr André Fort, évêque d’Orléans de 2002 à 2010, sera jugé pour ne pas avoir dénoncé des actes pédophiles de l’abbé Pierre de Castelet, mis en examen en 2012. Ce dernier a lui été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans par personne ayant autorité.

Le pape accepte la démission de trois évêques chiliens Juin12

Le pape accepte la démission de trois évêques chiliens

Le pape François a officiellement accepté la démission de trois évêques chiliens, dont celle de Juan Barros, évêque d’Osorno, suite au scandale de pédophilie. Il s’agit des premières que le pape accepte depuis que les évêques chiliens ont annoncé, le 18 mai à Rome, leur démission en bloc. Dans les trois diocèses, le pape a nommé un administrateur apostolique ad nutum. Si les démissions de deux évêques sont logiques, ceux-ci ayant dû présenter leur démission pour raison d’âge, celle de Mgr Barros est la plus spectaculaire. Sa nomination à Osorno, en janvier 2015, avait déclenché la crise au sein de l’Église...

Pédophilie-Chili: le Pape reconnaît des «erreurs graves d&...

Le Pape François a reconnu hier des « erreurs graves dans l’évaluation et la perception de la situation » au Chili, après avoir pris connaissance des conclusions d’une enquête sur des abus sexuels commis par le clergé. Dans une lettre aux évêques chiliens, diffusée par le Vatican, le pape indique vouloir les convoquer à Rome pour discuter des conclusions de l’enquête qu’il avait diligentée et qui comprend de nombreux témoignages de victimes. Au cours d’un voyage au Chili en janvier, le pape François avait défendu avec force l’évêque chilien Juan Barros, soupçonné...

Nouveau scandale de pédophilie en Grande-Bretagne

Une enquête indépendante a été lancée au Royaume-Uni après la révélation d’un scandale de pédophilie qui pourrait concerner des centaines d’enfants à Telford, en Angleterre, et qui a horrifié l’opinion publique. Cette enquête a pour but d' »obtenir la vérité, montrer ce qui n’a pas fonctionné et en tirer les leçons pour l’avenir », a déclaré un porte-parole du ministère de l’Intérieur, interrogé vendredi par l’AFP. « C’est une affaire vraiment terrible, certains des membres les plus vulnérables de notre société étant la proie de...

Pédophilie : 30 ans de prison pour l’ex-entraîneur Barry Bennell Fév20

Pédophilie : 30 ans de prison pour l’ex-entraîneur B...

L’ancien entraîneur de football britannique Barry Bennell, âgé de 64 ans, a été condamné hier à 30 ans d’emprisonnement pour des sévices sexuels infligés à des mineurs. Il avait précédemment été reconnu coupable de 50 infractions (43 à l’issue de son procès, en plus de celles déjà avouées), des agressions incluant des viols, des tentatives de viols et d’autres agressions sexuelles à l’encontre de douze garçons qu’il entraînait entre 1979 et 1991. Les magistrats ont précisé que Barry Bennell purgerait la moitié de sa peine en détention et le reste en liberté...

Scandale pédophilie : le pape perd son sang froid

Quelque peu irrité, le pape François a fermement défendu aujourd’hui un évêque particulièrement décrié au Chili, car soupçonné d’avoir tu les agissements d’un vieux prêtre pédophile, estimant qu’il s’agissait d’une « calomnie » sans preuves. « Le jour où vous m’apportez une preuve contre l’évêque (Juan) Barros, je vous parlerai. Il n’y a pas une seule preuve contre lui. Tout est calomnie. C’est clair? », a lancé le pape, interrogé par de journalistes chiliens dès son arrivée à Iquique, dans le nord du Chili. C’est la...