La LFP dévoile son plan anti-homophobie dans les stades Mai16

Mots-clés

Articles en relation

Partager

La LFP dévoile son plan anti-homophobie dans les stades

A la veille de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, la Ligue de Football Professionnel a mis en place un vaste de plan de sensibilisation contre l’homophobie en collaboration avec les 40 clubs professionnels et des associations de lutte contre la discrimination.

La LFP souhaite mettre l’homophobie hors-jeu ! C’est en ces termes que débute le communiqué de presse publié ce lundi 13 mai par la Ligue. Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie programmée ce vendredi, la LFP et les 40 clubs de football professionnel s’associent à SOS homophobie, Foot ensemble, les PanamBoyz United et la DILCRAH dans un intérêt commun. Celui de lutter contre les actes homophobes dans les stades de football.

Une grande campagne de sensibilisation sera lancée à l’occasion de la 37e journée de Ligue 1 et la 38e journée de Ligue 2. Les rencontres qui se dérouleront les 18 et 19 mai verront les capitaines des équipes porter symboliquement un brassard multicolore.

Outre l’aspect symbolique de la manifestation, la LFP, soutenue par les associations de lutte contre la discrimination, a dévoilé quatre mesures phares qui seront appliquées à partir de la saison 2019-2020.

  • Sensibilisation des spectateurs et du grand public aux impacts de l’homophobie ordinaire avec la mise en place d’une journée dédiée
  • Renforcement de la sensibilisation des jeunes joueurs de football en centre de formation aux différentes formes d’homophobie
  • Mise en place de formation dédiée pour les référents supporters
  • Mise en place de processeur permettant la remontée et le traitement judiciaire des actes homophobes qui se déroulent dans les stades

Cet ensemble de mesures répond à l’annonce faite  par la présidente de la LFP, Nathalie Boy de la Tour, au lendemain de la rencontre PSG-OM où les supporters parisiens s’étaient adonnés à des chants injurieux et homophobes. « Lutter contre l’homophobie est un devoir pour le football professionnel pour s’assurer que tout le monde se sente le bienvenu dans nos stades. Cela passe avant tout par la prévention, l’information et la sensibilisation de l’ensemble des acteurs du football », déclarait-elle.