En Tunisie, 40% des footballeurs sont homosexuels Août23

En Tunisie, 40% des footballeurs sont homosexuels

C’est ce que l’on appelle avoir du courage. Même s’il n’est plus arbitre, les propos de Nidhal (photo) risque de lui poser de nouveaux problèmes dans un pays homophobe comme la Tunisie. En déclarant que 40% des footballeurs sont homosexuels, celui qui a déjà fait trois mois de prison pour homosexualité ne devrait pas se faire que des amis. Dans une interview accordée à Carthage Plus, Nidhal, cet ancien arbitre de Ligue 1, revient sur les circonstances de sa mise à l’écart : « J’ai quitté l’arbitrage entre 2013 et 2014. A cette époque, j’ai présenté les documents à la Direction nationale d’arbitrage comme...

Inde : 12 lycéennes soupçonnées d’homosexualité punies Août20

Inde : 12 lycéennes soupçonnées d’homosexualité puni...

Image d’illustration DR Les faits se passent dans un lycée de Calcutta, en Inde. 12 étudiantes ont été accusées d’être lesbiennes. Elles se seraient simplement tenues la main. Elles ont été contraintes d’écrire une lettre d’excuses. Pourtant de bonne réputation, la Kamala Girls Hisgh School, ce lycée de Calcutta, est au cœur d’un scandale qui fait le buzz sur la toile. La direction reprochent aux lycéennes de s’être « tenues par la main », « serrées dans leurs bras » et « chatouillées sous les jupes ». Les jeunes filles ont été emmenées de force dans...

L’Indonésie classe l’homosexualité comme maladie mentale Août09

L’Indonésie classe l’homosexualité comme malad...

Alors qu’un projet de loi visant à criminaliser le sexe homosexuel est introduit au parlement du pays, l’Indonésie a décidé de classer en février dernier l’homosexualité au rang des « maladies mentales ». Le ministère de la Santé du pays a annoncé vendredi qu’il était sur le point de publier un guide médical basé sur deux rapports réalisés ces deux dernières années, l’un par l’Association des psychiatres d’Indonésie et le second émanant du ministère lui-même. « Les gays et les bisexuels sont exposés à des problèmes émotionnels tels que la dépression due à des crises...

L’homophobie augmente dans le foot anglais Août08

L’homophobie augmente dans le foot anglais

Les incidents liés au racisme et à l’homophobie dans le football anglais sont en nette hausse, selon le rapport publié par l’organisme de surveillance Kick It Out, qui décompte une hausse de 59% dans les cas de discrimination à la mi-saison. Plus de 300 rapports concernant 282 cas de discrimination ont été recensés par l’organisme avant la fin de l’année 2017, contre 177 incidents l’an dernier à la même époque. Cette augmentation est d’autant plus forte dans le milieu professionnel, puisque 131 de ces 282 incidents ont eu lieu dans les quatre premières divisions du pays, représentant une...

Malaisie : un journal publie un guide pour repérer les personnes homosexuelles Août08

Malaisie : un journal publie un guide pour repérer les per...

L’un des principaux quotidiens malaisiens, Sinar Harian, a publié une liste « devant aider » ses lecteurs à identifier les personnes homosexuelles, selon The Guardian. Dans ce pays où l’homosexualité reste illégale et passible de 20 ans de prison, des voix se sont toutefois élevées pour critiquer cette publication. Selon le journal, les hommes gays sont reconnaissables à leur goût pour les barbes, pour les salles de musculation et pour les vêtements de marque. Les femmes lesbiennes auraient une tendance à se câliner, à se tenir la main et à rabaisser les hommes. Parmi d’autres, un militant malaisien...

L’alcool, facteur aggravant dans les attaques homophobes Août03

L’alcool, facteur aggravant dans les attaques homophobes

Selon une récente étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Cardiff, l’alcool aggraverait les comportements homophobes débouchant le plus souvent par des violences verbales puis physiques. Sur les 124 personnes interrogées lors de cette étude à travers le Royaume-Uni, seuls deux des victimes ont affirmé que leur agresseur n’était pas sous l’emprise de l’alcool. Le reste ont toutes été violentées par des personnes ayant bu. 18,5% des personnes interrogées se considèrent avant tout comme ayant été victimes de crimes motivés par des préjugés. Parmi ceux-ci, 90% ont déclaré que l’intoxication...