L’Espagne devient un refuge pour les gays marocains

En Espagne, de nombreux homosexuels marocains y ont trouvé refuge au cours des dernières années, fuyant ainsi les lois qui les pénalisent et l’homophobie qui les terrorise dans leur propre pays. Selon l’agence de presse espagnole Efe, qui cite des sources du Haut commissariat aux réfugiés (HCR), la grande majorité des marocains qui ont eu le statut de réfugié en Espagne au cours des 2 dernières années, l’ont obtenu sur la base de plaintes liées à des discriminations à caractère de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre. L’augmentation des demandes d’asile à cause de «la persécution...

Sida-Maroc : les femmes malades contaminées par leur mari

Info ou intox ? En tout cas, les chiffres révélés lors d’une journée sur le sida organisée par un parti de la coalition gouvernementale fait scandale au Maroc. 70% des femmes infectées par le virus du sida auraient été contaminées par leur mari. Les homosexuels seraient les plus exposés après les épouses. Toujours selon ces études, au Maroc, 1 000 nouvelles infections et 700 décès seraient enregistrés par année. Les grandes villes touristiques seraient concernées. « Le sida a fini par devenir un véritable problème de santé au Maroc » titre un journal du pays. Surréaliste. Reste que l’on ne sait pas si ces...

Melilla : une trentaine d’homosexuels marocains dema...

Selon H24Info-Le Figaro, les autorités espagnoles ont placé une trentaine d’homosexuels marocains, hommes et femmes, dans des centres d’accueil des migrants clandestins à Mellila (enclave espagnole), en attendant que ces derniers complètent les démarches d’octroi de l’asile politique. D’après le quotidien Assabah, il s’agirait pour la plupart d’étudiants, « vu les dangers qui pèsent sur leurs vie dans leur pays d’origine à cause de leur orientation sexuelle ». D’après la même source, les autorités espagnoles de Mellila reçoivent ,depuis cinq ans maintenant, de plus en plus de...

ONU : le Maroc dit non à la dépénalisation de l’homosexualité Sep22

ONU : le Maroc dit non à la dépénalisation de l’homo...

Le Maroc répond, à Genève, aux recommandations de l’EPU, l’examen périodique universel (EPU) de l’année 2017 du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU. Dans un document parvenu à H24Info par la délégation interministérielle des Droits de l’Homme, le gouvernement a voté en faveur de 191 recommandations, mais maintenu ses réserves sur 44 autres de l’EPU dont la criminalisation de l’homosexualité. Dans le détail, le Maroc s’oppose toujours à l’abolition de la peine de mort. Pour le gouvernement, « le royaume du Maroc a cessé d’appliquer cette peine depuis 1993...

La France expulse une personne intersexe vers le Maroc Juil03

La France expulse une personne intersexe vers le Maroc

La France a expulsé mercredi dernier une personne intersexe, c’est-à-dire possédant des caractéristiques physiques et génitales tant masculines que féminines, vers le Maroc, où l’homosexualité est pénalement réprimée. La réponse du ministère de l’Intérieur est, pour le moins, révoltante. Tarek, 40 ans, suit un traitement hormonal masculinisant mais porte la mention « sexe féminin » sur son état civil. Selon son avocate, il risque d’être « lynché » à son retour au Maroc. « Cela tombe sous le sens que cette personne ne peut pas survivre...

Maroc : 2 hommes condamnés pour homosexualité Fév28

Maroc : 2 hommes condamnés pour homosexualité

Deux hommes ont été condamnés vendredi dernier, par le tribunal de première instance de Tanger, à six mois de prison ferme chacun pour homosexualité, selon l’agence de presse espagnole EFE. Il s’agirait d’un étudiant universitaire et d’un agent immobilier. Les deux hommes auraient été arrêtés après la publication d’une vidéo de près d’une minute et demie, devenue virale sur Whatsapp, qui montrerait ces derniers en pleins ébats sexuels. Outre la peine d’emprisonnement, les deux accusés ont écopé d’une amende de 1.000 dirhams chacun. L’article 489 du Code pénal marocain prévoit...