Québec : les cas d’IST en hausse chez les seniors

Selon l’Agence de la santé publique du Québec, de plus en plus de cas d’infections sexuellement transmissibles et par le sang sont dépistées chez les 50 ans et plus. Et ce, bien que les jeunes sont toujours les plus à risque de contracter une IST.

Les cas de chlamydia chez les personnes âgées de plus de 60 ans ont triplé, les cas de gonorrhée ont plus que doublé, et les cas de syphilis ont augmenté de près de cinq fois. En 2016, le taux d’incidence de l’hépatite C était particulièrement élevé chez les 50 ans et plus. On dénombrait plus de cas de cette maladie parmi les adultes âgés que chez le reste de la population.

Pour expliquer cette tendance, l’Agence de la santé publique du Canada note plusieurs facteurs de risque qui peuvent se manifester dans la vie des 50 ans et plus. Alors que certains vivent des changements dans leur vie de couple, un divorce ou encore le décès d’un conjoint, l’opportunité de rencontrer des célibataires se présente lorsqu’ils emménagent dans une résidence pour aînés ou lorsqu’ils s’inscrivent à des sites de rencontre.

Avec une population vieillissante qui reste en santé plus longtemps, la vie sexuelle des seniors prend de plus en plus de place dans leur quotidien.

 

Source : Radio Canada