GB : un club de rugby ne veut plus de partisans homophobes

rugby-leagues-first-openly-gay-player-keegan-hirst-in-action-for-batley-bulldogs

La cohésion d’une équipe de rugby est légion, et cette semaine, un club britannique en a fait la démonstration. Il s’agit des Batley Bulldogs, un club de rugby league, basé à l’ouest du Yorkshire qui déjà, l’an passé, faisait grandement parler de lui.

En effet, son capitaine Keegan Hirst a fait son coming-out dans les médias l’été dernier. Ce faisant, il est devenu le tout premier joueur de rugby professionnel encore en activité à révéler publiquement son homosexualité. Au Sunday Mirror, Keegan Hirst expliquait d’ailleurs qu’il entendait montrer l’exemple et ouvrir la voie à d’autres sportifs.

_84934360_hirst_paKeegan Hirst

Le joueur, père de deux enfants issus de son premier mariage, a depuis reçu pléthores de messages d’encouragement, dont le soutien de l’actrice Emma Waston et d’Elton John. Pourtant, un internaute aurait trouvé la bonne idée de proférer des propos homophobes contre lui et l’acteur gai Antony Cotton, ce qui a fortement déplu à l’équipe. Dans une lettre ouverte publiée lundi sur le site du club, les Batley Bulldogs ont épinglé le coupable – un certain Jordan Coyle – photographie à l’appui, lui indiquant qu’il n’était plus le bienvenu dans les tribunes du stade où ils jouent à domicile :

« Le club a appris que Jordan Coyle, à travers les réseaux sociaux, a proféré des injures homophobes contre nos joueurs, et en particulier Keegan Hirst et l’un de nos partisans Anthony Cotton. Tout le club considère que cela est bouleversant et inacceptable. Jordan Coyle, nous sommes conscients que vous êtes en deuil suite à la tragique perte de votre père et nous compatissons, mais cela ne signifie pas que vous puissiez vous montrer violent contre nos joueurs et nos partisans du club, et donc vous ne serez plus autorisé à entrer au Fox’s Biscuits Stadium ».

« Depuis que Keegan a publiquement fait état de son orientation sexuelle, nous avons été enchantés de constater les réponses et le soutien qu’il a reçus de la part de tous les membres du club ainsi qu’au sein de notre sport. C’est la première et, nous l’espérons, la dernière fois que nous assistons à de tels désagréments. Keegan Hirst, après avoir fourni un excellent jeu au club, va bientôt nous quitter pour intégrer à plein temps les Wakefield. Son ami, Antony Cotton, s’est régulièrement rendu au club en tant queprtisan de rugby. Nous souhaitons aussi qu’il soit traité comme n’importe quel autre partisan de rugby, qu’il soit accueilli et qu’il se sente chez lui dans notre stade ».

« Dans notre sport, il n’y a pas de place pour les insultes homophobes ni pour n’importe quelle insulte, et nous voulons envoyer un message clair : si vous vous engagez dans une telle attitude, nous ne voulons pas de vous dans notre stade. En tant que club, nous souhaitons accueillir TOUT LE MONDE chez nous, que ce soit en tant que joueur, qu’officiel, que supporter, de Batley ou d’ailleurs ».

Une prise de position ferme qui plaque l’homophobie dans les tribunes et qui devrait bousculer les fans de ballon ovale.