Ankara interdit les rassemblements culturels LGBT

Les autorités turques ont annoncé l’interdiction « jusqu’à nouvel ordre » des rassemblements culturels LGBTI dans les cinémas et lieux d’exposition de la province d’Ankara, suscitant la colère d’associations qui dénoncent une mesure « discriminatoire » et « arbitraire ».

Cette interdiction vise à « maintenir l’ordre public », argue le gouvernement dans son communiqué, estimant notamment que ces manifestations sont susceptibles de « provoquer des réactions au sein de certains segments » de la société.

Cette mesure a suscité l’indignation de plusieurs collectifs. Kaos GL et Pink Life, deux des principales associations LGBTI en Turquie, ont ainsi dénoncé une interdiction « illégale, discriminatoire et arbitraire » qui « légitime les violations des droits des LGBTI ».

« Cette interdiction (…) n’a pas sa place dans une société démocratique », ont déclaré les deux associations dans un communiqué commun.

Cette semaine, les autorités de la capitale turque avaient déjà interdit un festival de cinéma LGBTI au cours duquel devaient être projetés des films allemands, estimant que cette manifestation était susceptible d’ »inciter à la haine ».

La semaine dernière, le chef de l’État turc avait publiquement décrié l’existence d’un « quota gay » pour des élections de comités de quartier dans une ville de l’ouest de la Turquie.