Les gays américains ignorent ce qu’est la PrEP

Truvada

Selon une étude réalisée par l’American Journal of Preventative Medicine, une grande majorité des hommes gays et bis vivant aux Etats-Unis (60%) ignorent tout ou presque au sujet de la PrEP. Pire ! Un tiers des acteurs de santé de base sont pratiquement dans la même ignorance.

Plus inquiétant encore, l’étude a également montré qu’un certain nombre d’hommes qui avaient été récemment traités pour une infection sexuellement transmissible n’était toujours pas au courant des bénéfices de la PrEP comme moyen d’éviter la contamination par le VIH.

L’étude a été menée par l’hôpital John Hopkins de renommée mondiale. Elle met en lumière une grande défaillance de l’information sur les infections sexuelles aux Etats-Unis.

sida2

Un avis partagé par l’épidémiologiste Julia Raifman, qui se dit inquiète de cette situation. «Il est flagrant que les fournisseurs de soins primaires qui ont l’occasion de discuter et de fournir des PrEP à leurs patients à risque sont défaillants», dit-elle.

L’étude a également constaté que les hommes des groupes à risque le plus élevé, comme la communauté gay et bi afro-américaine, connaissaient le moins bien la PrEP.

Toutefois, une fois qu’ils ont été informés de ce dispositif de prévention, six sur dix ont indiqué qu’ils envisageraient de l’utiliser.