Pari gagné pour la Paris Fetish 2016 !

IMG_6830Crédits photos 24Gay.fr

Comme veut désormais la tradition, la Paris fetish s’est achevée dimanche soir à la Mine pour l’apéro de clôture. Au lendemain d’une Bruthal à succès, le bilan de l’édition 2016 est positif. Les organisateurs annoncent une hausse de 8 à 10% de la fréquentation, soit près de 3 000 personnes sur les 3 jours.

Tout ce qui existe, ou presque, en vestimentaire sur la scène gay fétichiste (cuir, latex, uniforme, skinhead, sportswear, workwear) était présent pour ce 3è rendez-vous de la Paris Fetish ce week-end dans la capitale. L’objectif était pour Paris Fetish Events, l’association organisatrice, de faire connaître l’événement sur la scène internationale. C’est presque pari gagné puisqu’on a enregistré cette année de nombreux européens (allemands, britanniques, espagnols, …) bien que les américains et les canadiens (voire australiens) restent encore une minorité. Probablement, seront-ils plus nombreux au fil des éditions si la communication est assurée sur le continent nord-américain. Mais rappelons qu’avait lieu à Chicago ce même week-end l’élection de Mister cuir international.

IMG_6839

Une Bruthal clubbing

La nouvelle disposition de la soirée phare, la Bruthal, samedi soir, a plu. Avec un espace sex plus grand et séparé par thèmes (fist, uro, dogzone, fuckzone, …), les amateurs de sexparty n’ont pas été déçus. Même Jean-Paul Gaultier qui y est venu, sans doute, chercher de l’inspiration dans les codes vestimentaires fetish pour ces prochaines collections, a paru satisfait à sa sortie. On a pu déjà croiser le couturier à plusieurs reprises lors des Folsom Europe de Berlin. Comme quoi, ce genre de soirée inspire ! Les assidus des cruise clubs berlinois ont moins apprécié la tendance plus clubbing de la soirée et, pour eux, moins sex. Parmi les nouveautés : le toit-terrasse-fumoir qui a plu aussi. Même la pelouse était vraie à défaut de se cacher pour baiser derrière les buissons synthétiques !

IMG_6804

Pari gagné pour la formule non-stop

Les ouvertures 24 heures sur 24 dans deux établissements (le Mensch et le Secteur X) ont séduit, beaucoup enchaînant les soirées avec les afters. Il est à fort à parier pour que les formules non-stop soient renouvelées l’an prochain. Il est dommage en revanche que certains bars n’aient pas joué le jeu. Le Cox qui, d’habitude ne lésine pas sur des thèmes de décos inattendues, et où a lieu le traditionnel apéro d’ouverture le jeudi soir, n’inspirait pas à attirer la clientèle gay fetish (ce qui a été le cas puisque les tenues cuirts, latex, sportswear, n’étaient pas nombreuses encore cette année !).

IMG_6810

En tout cas, cette édition 2016 de la Paris Fetish est une réussite. Félicitons les organisateurs, Jean-Claude Cavalier, le président de Paris Fetish Events et son équipe ainsi que les établissements partenaires. Nous, 24Gay.fr n’avons qu’un souhait (et nous ne sommes pas les seuls) : que la rue du Plâtre devienne la petite Folsom street française. Bien que ce ne soit pas gagné vu les quelque visites de voitures de police à la Mine. Vive l’année prochaine !

IMG_6845

IMG_6853

La suite des photos dans cet album