Des députés russes veulent des jours de prison pour les gays

russie_gay

Deux députés du Parti communiste russe viennent de présenter un projet de loi prévoyant d’une amende à 15 jours de prison pour les hommes se présentant publiquement comme gays. Leur nom : Ivan Nikitchouk et Nikolaï Arefiev.

Le projet vise les hommes homosexuels mais pas les lesbiennes. « Nous pensons que les femmes sont plus raisonnables que les hommes et maîtrisent mieux leurs émotions », a tenu à préciser l’un des deux députés.

Outre les 15 jours d’emprisonnement, les homos devront payer une amende pouvant aller jusqu’à 5.000 roubles (72 euros).

« L’absence de reproduction humaine, du point de vue biologique, c’est la même chose que la mort. Donc l’homosexualité est une menace mortelle pour toute l’humanité », a affirmé l’un des deux politiques russes.

Il a jugé « peu efficace » la loi adoptée en Russie en 2013, qui punit d’amendes et de peines de prison tout acte de « propagande » homosexuelle devant mineur. « C’est pourquoi nous proposons une nouvelle mesure », a expliqué le député.

Les rassemblements de soutien à la communauté homosexuelle sont systématiquement interdits en Russie, où l’homosexualité était considérée comme un crime jusqu’en 1993 et comme une maladie mentale jusqu’en 1999, et où l’homophobie s’exprime souvent ouvertement.