Une commune canadienne refuse tout drapeau gay

Le drapeau arc-en-ciel, vandalisé à deux reprises l’été dernier dans une petite municipalité de l’Alberta (Canada), Taber, ne sera plus hissé sur le mât municipal, situé dans un parc public. Le conseil municipal a rejeté une demande de l’Alliance pour l’égalité, qui voulait hisser en juin ce drapeau qui symbolise la diversité sexuelle. Les élus ont ensuite adopté une motion pour que les mâts qui appartiennent à la municipalité ne soient ornés que des drapeaux canadien, albertain ou de la municipalité.

La Municipalité précise que rien n’empêche ceux qui organisent des manifestations dans ce parc de hisser le drapeau de leur choix, à condition qu’ils soient fixés autrement que sur le mât. « Nous attendons avec impatience les célébrations de la fierté de Taber en juin et nous souhaitons à l’Alliance pour l’égalité de Taber le plus grand des succès pour leur rendez-vous », ajoute le conseil municipal.

« Cette décision nous attriste », a affirmé l’Alliance pour l’égalité de Taber. Le groupe sollicite désormais des lettres de soutien afin de pouvoir les soumettre au conseil municipal. L’an dernier, le groupe avait hissé le drapeau arc-en-ciel pour la première fois dans cette communauté où la religion est très présente. Le drapeau avait été vandalisé à deux reprises en une semaine.

Le groupe a déjà reçu l’appui de la ministre néo-démocrate Sandra Jansen. « Ce serait un honneur de faire flotter votre prochain drapeau de la fierté sur le bâtiment accueillant les administrations provinciales à Taber », a-t-elle écrit dans un message publié sur Internet.

Source : Radio Canada